Les services d'accueil de loisirs périscolaires et extrascolaires du territoire sont gérés par la Communauté de Communes.

Le projet éducatif se veut être un moyen d'information, de formation et de concertation entre organisateur, équipe d'animation, enfants et parents ainsi qu'un schéma de réflexion afin d'améliorer la qualité de l'accueil de loisirs permanent.

L'offre éducative est complétée par un accueil collectif de loisirs qui garantit une continuité éducative, une complémentarité des temps et de l'espace ainsi que le renforcement des liens entre la famille et l'école, par delà ceci il doit garantir une implication à l'échelle de notre société et une intégration sans faille.

Les communes souhaitent répondre le mieux possible aux attentes des parents et de leurs enfants selon leur tranche d’âge et adapter les temps d’accueil à leur rythme de vie en privilégiant l’aspect éducatif.

En tissant des liens forts avec les structures existantes le centre de loisirs peut être le moteur d’une dynamique qui pourrait atteindre les objectifs du projet global de l’enfance et de la jeunesse.

 

OBJECTIFS

Objectifs du projet global intercommunal

  • Mise en place et évaluation d’un projet global cohérent et harmonisé s’adressant à tous les enfants du secteur. Chaque commune et chaque partenaire collaborent à la mise en œuvre du projet Enfance et jeunesse de manière générale, ce qui implique une concertation de tous les acteurs du projet quand à la réalisation des différentes actions.
  • Permettre aux jeunes d’élargir leurs centres d’intérêts, de mieux vivre ensemble, leur donner l’accès à des activités culturelles, sportives, de loisirs. L’intervention de compétences extérieures sur le territoire, l’acquisition par les acteurs locaux de nouvelles compétences et l’organisation de déplacements extérieurs y contribuent.
  • Développer des initiatives de proximité dans chaque localité.
  • Associer et soutenir le tissu associatif.
  • Intégrer dans le projet les actions éducatives existantes.

Objectifs du centre de loisirs

Les activités proposées par les enfants, l’équipe d’animation ou les parents, sont considérées comme des « moyens » éducatifs et non comme une « fin » éducative. Chaque temps d’animations est un moment éducatif sans pour autant faire peser une charge sur les enfants. Ce sont pour les animateurs des temps d’observations, d’actions qui permettent de recentrer et d’adapter les activités futures. « Ne rien faire » est une activité en soi, ce doit être un moment choisi par l’enfant et non une activité imposé, l’esprit de l’enfant est constamment en éveil et il faut pouvoir lui laisser du temps afin d’assimiler les choses.

L’équipe pédagogique du centre devra être capable de modifier son planning, de proposer des activités au « pied levé » et aussi d’écouter le souhait des enfants et des familles. Le centre est un lieu où tous les acteurs peuvent s’exprimer et être entendu. L’objectif étant de s’adapter aux situations imprévues, non prévisibles afin de ne pas « subir » le centre.

Rôle du centre de loisirs

  • Respecter les rythmes de vie des enfants et prendre en compte qu'ils sont en plein développement (notion de fragilité physique, affective, sociale).
  • Inciter la création de lien sociaux, affectifs entre les enfants afin de permettre leur épanouissement et contribuer au bien -être de chacun (besoin de sécurité).
  • Permettre l’autonomie des enfants (faire confiance) et les inciter à prendre des initiatives.
  • Apprendre à respecter « l’autre » avec ses différences, ses spécificités (l’appartenance).
  • Elargir leur panel de compétences et les initier au maximum de tâches (savoir qu’ils pourront réinvestir à l’école, à la maison ou avec les copains).
  • Sensibiliser les enfants à leur santé et à l’environnement.

Le centre est un lieu d’expérimentation, de découverte et de partage. L'animateur est garant de la sécurité affective, morale et physique de l'enfant ; Il est amené à apprendre avec lui par moment et à se tromper aussi, mais l’expérimentation est une forme d’apprentissage et cela favorise des réflexes dont l’enfant aura besoin à l’âge adulte.

PEDAGOGIE
L’enfant et l’adulte

L’adulte au quotidien doit être attentif à l’enfant en tenant compte de ses besoins et de ses attentes : écoute, dialogue, confiance, concertation, respect mutuel et vivre ensemble.

Les enfants doivent apprendre à se respecter, le centre de loisirs doit susciter un plaisir de vivre afin qu’ils puissent partager les émotions à plusieurs.

L’enfant et ce qui l’entoure

Les différentes actions menées doivent permettre aux enfants de découvrir l’environnement géographique, naturel, social et culturel dans la perspective de pouvoir prendre connaissance, l’utiliser, l’exploiter et se l’approprier.

L’équipe pédagogique

L'encadrement doit privilégier le travail en équipe. L’information, la concertation et la médiation permettent à chacun de trouver sa place au sein du fonctionnement. Par diverses actions menées durant le séjour, les parents devront être informés du déroulement du centre, des activités proposées... L’équipe d’animation devra être présente à chaque temps d’accueil pour répondre au mieux aux attentes de chacun.

La participation des enfants

L’enfant a le droit à la liberté d’expression. Ce droit comprend la liberté de rechercher, de recevoir et de répandre des informations et des idées de toute espèce, sans considération de frontières, sous une forme orale, écrite, imprimée ou artistique ou par tout autre moyen du choix de l’enfant. Convention Internationale des Droits de l’Enfant (1989) – Article 13

Après chaque activité proposée ou pendant un temps informel (goûter, repas,...) l’animateur en charge de son groupe d’enfants, échangera avec eux sur différents points : activités vécues, nourriture, vie collective, vie quotidienne, relations entre tous les acteurs du centre, propositions, souhaits, attentes.

Les enfants émettent ainsi des choix, des avis et des idées pour la suite du séjour. Tous ces choix sont pris en compte et l’équipe d’animation se donne le temps pour y répondre au mieux.

Il est important de souligner qu’un retour journalier sera proposé aux enfants lors de l’échange ou forum de la journée suivante.

 L’équipe d’animation

Les animateurs

Par leur capacité à innover et leurs propositions, ils s’adaptent à toutes les situations et en cela respectent et assurent la sécurité aussi bien physique que morale et affective des enfants.

Les animateurs se positionnent comme accompagnateur d’éventuels projets d’enfants en ayant un rôle de soutien et de conseil. Ils favorisent au maximum ces initiatives.

Ils mènent les temps d’animation en évaluant les capacités, les limites et les besoins de l’enfant en acceptant les aides et les propositions de l’équipe.

Le directeur

Le directeur reste une personne ressource à tout moment pour chaque animateur. Il peut prendre en charge des temps d’animation.

En tant que garant du projet pédagogique, il impulse une dynamique au sein de l’équipe d’animation afin que celle-ci s’approprie le projet et le réalise en toute liberté sur le terrain.

Les directeurs des centres planifient et animent des réunions hebdomadaires avec l’équipe d’animation. Des réunions de bilan sont également tenues à la fin de ces périodes.

La coordination

Les directeurs des accueils sont sous l’autorité et le contrôle du coordonnateur Jeunesse de la Communauté de Communes. Suivant les dispositions légales en vigueur il assure la coordination pédagogique et éducative des structures, le suivi et l’évaluation des actions menées. Le coordonnateur et les directeurs se rencontrent pour analyser le bilan financier et pédagogique du centre ainsi que ses perspectives d’avenir.

Personnels de service, cuisiniers et gestionnaires

Ils font partie intégrante du centre de loisirs. Leur présence ne doit pas faire oublier le respect des règles de vie en collectivité : aide, respect et concertation.

Afin d’atteindre l’ensemble des objectifs énoncés, chaque équipe d’animation prendra en compte ses intentions éducatives dans la mise en place de leurs projets pédagogiques. La Communauté de Communes met à disposition de l’équipe pédagogique des moyens pour atteindre ces objectifs :

  • Un budget de fonctionnement : il est alloué chaque année pour l’achat de matériel pédagogique et régler les droits d’entrées ou pour l’alimentation
  • Des moyens humains : du personnel d’encadrement et d’animation diplômé conformément à la réglementation en vigueur.
  • des lieux d’activités : la communauté de communes établit avec chaque commune qui accueille un accueil de loisirs, une convention de mise à disposition des locaux, telles que les écoles, les salles polyvalentes et les installations sportives.

Formation des animateurs 

La Communauté de Communes aide les jeunes âgés de plus de 17 ans s’engageant dans le cursus de formation BAFA. En contre- partie, ils devront effectuer leur stage pratique et exercer pendant 3 saisons dans un centre de loisirs du territoire.

ACTIVITES
Pour les enfants 3/11 ans

Des rencontres intercentres sont encouragées entre les centres de Loisirs de la communauté pour permettre aux enfants d’élargir leurs centres d’intérêts, de mieux vivre au sein d’un collectif, leur donner l’accès à des activités culturelles, sportives, de loisirs afin d’enrichir leur univers éducatif.

Des sorties communes et adaptées a chaque tranche d’âge sont mises en place. Des séjours en camping sont programmé pour chaque centre afin de répondre aux objectifs pédagogiques :

  • découvrir un environnement différent
  • favoriser l’autonomie des enfants
  • favoriser l'apprentissage de nouvelles activités
  • favoriser l'apprentissage de la vie en collectivité

Pour les 12/17 ans

Les centres de Loisirs accueillant jusqu’à l’âge de 11 ans, la Communauté de Communes de la Baie de Somme Sud propose de mettre en place des actions envers les adolescents. La connaissance du public adolescent nous oriente vers des axes particuliers :

  • Apprentissage de la citoyenneté
  • Responsabilisation et accessibilité à la prise de décision
  • Promouvoir la vie sociale en favorisant l'action collective et la vie en communauté
  • Rendre le jeune autonome
  • Permettre à l'individu d'accéder à la connaissance pour qu'il devienne un acteur critique et responsable
  • Promouvoir le débat et la réflexion (prévention) sur des sujets sensibles qui les concernent directement : santé, sexualité, conduites addictives
  • Permettre à l'individu de connaître et de comprendre son environnement

Le choix des activités repose principalement sur l'engagement des jeunes. Cette mobilisation nécessite néanmoins un apprentissage progressif. A ce titre, il convient d'exprimer ses envies, ses attentes et de participer à certaines tâches organisationnelles.

Fondées sur les attentes des jeunes, ces activités possèdent nécessairement un caractère varié (pratique sportives, culturelles, artistiques, ludiques...) De la nature des activités, dépend également la taille des groupes et la mise en place des règles de conduites spécifiques.

Il convient aussi de s'impliquer véritablement dans la mise en œuvre de projets (être acteur et non consommateur).

Les séjours camping

Une forte demande de la part des adolescents et des familles a été formulée pour la mise en place de camps, suite à cette attente, des camps seront proposés aux familles durant certaines périodes de vacances scolaires.

L'avenir de ces camps dépend de la motivation en terme de participation de la part des ados et des familles.

Le fonctionnement

Un accueil a lieu le matin au collège de Saint Valery sur Somme, puis un transport est assuré dans les communes du territoire en début d’après midi pour emmener les adolescents vers les lieux d’activités en fonction du programme établi.

DEMARCHES ADMINISTRATIVES

Le dossier d’inscription est à remplir une fois pour l’année en cours, et reste valable pour chaque période de vacances.

A chaque période de vacances une fiche de réservation (présences et nombre de repas) est à remplir au préalable.

Le dossier
  • une copie des vaccinations obligatoires dans le carnet de santé,
  • une copie de l’attestation de la carte Loisirs pour les bénéficiaires de cette aide de la Caisse d’Allocations familiales,
  • une copie de l’attestation de la carte vitale,
  • une fiche de renseignement et sanitaire joint dans le dossier d’inscription.